Le guide de votre bien-être à domicile

Sécurité salle de bain et WC

Actualités

Intoxication au monoxyde de carbone (CO) : la salle de bain est la pièce la plus à risque

Les intoxications au CO sont un phénomène hivernal typique. C’est dans la salle de bains que se produisent la plupart des accidents, principalement dus à des appareils de chauffage ou des chauffe-eau défectueux. Si, en plus, les portes et fenêtres sont fermées et qu’aucune aération n’est prévue, il y a véritablement danger de mort. Le CO ou monoxyde de carbone trouve son origine dans une mauvaise combustion de gaz, charbon, mazout, pétrole ou bois. Le danger du CO est qu’il est invisible et inodore. On le surnomme d’ailleurs le ‘tueur silencieux’.
Toute personne qui dispose d’un chauffe-eau au gaz naturel (boiler) dans sa salle de bains doit redoubler d’attention. La flamme doit toujours être bleue. Une flamme jaune ou orange indique une mauvaise combustion du gaz naturel et un risque d’intoxication au CO. Faites certainement vérifier votre appareil une fois par an par un homme de métier.
Veillez également à bien aérer la pièce. Une grille installée dans la porte de la salle de bains peut vous sauver la vie.
Afin de prévenir les intoxications au CO, vous pouvez vous procurer un détecteur de CO dans de nombreux magasins de bricolage. Ces appareils créent toutefois un faux sentiment de sécurité. Ils réagissent souvent trop lentement en cas de formation de CO dans une petite pièce, comme la salle de bains. Le temps que l’alarme se déclenche, la concentration de CO a atteint un niveau tel que vous perdez connaissance.
Il est préférable de faire contrôler chaque année votre chauffe-eau par un homme de métier ou de remplacer les appareils de plus de 20 ans.