Le guide de votre bien-être à domicile

Sécurité salle de bain et WC

Actualités

Milieu humide et électricité : tout savoir sur les règles de sécurité

Les milieux humides constituent des lieux à risque surtout quand il s’agit de branchement électrique. Salle de bain, cave, garage ou même jardin, l’électricité est essentielle car ce sont des lieux où on exerce quelque chose. Cependant, il n’est plus à rappeler qu’humidité et électricité ne font pas bon ménage.

Comme la salle de bain est la pièce la plus humide de la maison et surtout la plus fréquentée, il faut la sécuriser en priorité. L’alimentation électrique de la salle de bain doit être indépendante et sécurisée par des fusibles et un interrupteur différentiel. Un interrupteur différentiel interrompt immédiatement le courant lorsqu’une fuite est détectée. La salle de bain doit avoir une sensibilité de 30mA, 10 fois plus importante que le différentiel habituel. Un boitier électrique doit contenir le tout. Pour le lave-linge et le sèche-linge installés dans la salle de bain, un interrupteur différentiel doit être relié à chaque appareil de façon à ce que le circuit d’alimentation soit différent.

La salle de bain est divisée en plusieurs zones selon les prescriptions sécuritaires qui préconisent les chocs électriques par contact indirect. La zone la plus stricte reste l’emplacement de la baignoire et de la douche. Cet endroit ne doit présenter aucun accordement électrique. Seuls les appareils d’éclairage de basse tension de 12 V et protégés contre les projections d’eau sont autorisés à être placés sur la zone de sécurité de la baignoire et de la douche. Cette zone est définit sur 60 cm du bord de la baignoire et sur 2,25 cm de hauteur de la douche. Les parties métalliques de la salle de bain sont mis à terre pour garantir la liaison équipotentielle. Le minimum requis pour être protégé par une gaine est l’utilisation d’un câble de 2,5mm² de couleur vert et jaune. A défaut, les câbles de 4mm² feront l’affaire.